Algérie: Issad Rebrab chante le blues

0

C’est une confession tout proprement incroyable ! Dans un entretien avec le site TSA, Issad Rebrab, le patron de Cevital, un des hommes d’affaires les plus prospères du pays, révèle qu’il est sollicité pour investir en Afrique et en Europe, mais découragé dans son propre pays où il est victime d’entraves incompréhensibles.

L’homme d’affaires revient du Gabon où il a rencontré le Président avec son Premier ministre et ses ministres de l’Industrie et de l’Agriculture. Les responsables de Libreville lui ont ouvert toutes les portes pour l’encourager à investir et créer de l’emploi, mettant à sa disposition des terres agricoles et des matières premières pour la pétrochimie. Il a aussi rencontré le Premier ministre de la Guinée équatoriale qui s’est dit intéressé par des projets de pétrochimie. Mais dans le même temps, des entraves d’une dimension incroyable sont dressés devant lui en Algérie pour le conduire à abandonner un certain nombre de projets tout aussi immenses les uns que les autres, parmi lesquels celui de la trituration de graines oléagineuses qui a été déposé depuis plus de dix ans, un projet de pétrochimie «qui pourrait, à lui seul, créer près de 3 000 PME-PMI et engendrer près de 600 000 à 900 000 emplois» selon M. Rebrab, ainsi qu’un projet dans le domaine de la sidérurgie.

 

farmlandgrab.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here