L’un des actes forts du comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) depuis le 5 septembre 2021 sous la houlette du Colonel Mamadi Doumbouya, aura sans doute été la signature de l’accord-cadre tripartite entre le gouvernement guinéen, Winning Consortium Simandou et Rio Tinto Simfer.  Une avancée décisive pour la relance du mégaprojet minier du Simandou d’une valeur de 15 milliards de dollars, soit le plus grand projet d’extraction de minerai de fer et d’infrastructures en Afrique.   L’accord-cadre paraphé avec les partenaires miniers (Winning Consortium Simandou et le groupe anglo-australien Rio Tinto-Simfer, respectivement pour les blocs 1-2 et les blocs


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis