Le colonel Assimi Goita, lors de la réunion de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à Accra, au Ghana, le 15 septembre 2020
Le gouvernement malien s’est prononcé sur la décision de la cour de justice de l’Uemoa relative aux sanctions économiques et financières qui visent le pays depuis le 9 janvier dernier. Il réclame notamment sa mise en application, tout en dénonçant une posture influencée par des « agendas et pressions extérieures à peine voilés ». Dans son communiqué publié le 6 avril 2022, le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maiga, indique que les autorités maliennes constatent avec regret, que la commission et la conférence des chefs d’Etat de l‘Union « n’ont pas daigné exécuter cette ordonnance qui est d’application immédiate


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis