Roch Marc Christian Kabore, ancien président du Burkina Faso
Le gouvernement du Burkina Faso a « rapidement » démenti une « prise de pouvoir » par l’armée ce dimanche 23 janvier. Même si des tirs nourris ont été entendus depuis tôt ce matin dans plusieurs camps militaires du pays. « Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022. Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité des tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine », lit-on dans un communiqué signé


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis