Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s’est réuni le 14 janvier 2022 sur la situation politique au Mali, en attendant la position des chefs d’Etat qui se réunissent début février en Ethiopie. L’instance, dans son communiqué qui ne sera rendu public qu’une semaine plus tard, se positionne aux côtés de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), rejette le calendrier de la junte au pouvoir, et appelle à une transition de 16 mois au maximum. Dans son communiqué, le CPS salue la proposition faite par le président algérien « d’accompagner la République du


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis