Le coup d’Etat survenu le 5 septembre en Guinée avec la capture du président Alpha Condé a occasionné une course mondiale vers l’accumulation des stocks d’aluminium, matériel essentiel dont la Chine est le deuxième producteur mondial. Le cours de la tonne, déjà dopé par les mesures de rationnement de l’électricité prises par Pékin, a flambé de 4% pour atteindre 2 774 dollars à la LME, la Bourse des métaux de Londres. Un niveau jamais atteint depuis 2008. Le pays ouest-africain est le principal producteur de bauxite, élément principal dans la fabrication de l’aluminium. Les autres concurrents de la Guinée sur


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis