L’affaire Didier Raoult ou l’OPA de la pharmacie sur la médecine

0

L’affaire Didier Raoult est certainement l’un des marqueurs de la crise du coronavirus. Il y a d’abord le médecin de province face aux élites parisiennes. Entre les deux, un Etat à la merci des comités d’experts. A l’international, une Organisation Mondiale de la Santé (OMS) décrédibilisée et livrée aux désidérata des donateurs.

En toile de fond de ce charivari politico-médiatique, il y a des enjeux financiers et économiques qui se négocient tous les jours à Wall Street. Les laboratoires pharmaceutiques réussiront-ils leur OPA réelle ou imaginaire sur la médecine ? Laurent Mucchielli, expert des questions de sécurité directeur de recherches au CNRS (Laboratoire méditerranéen de sociologie, Aix-Marseille Université), répond à nos questions.

Le sociologue conduit sa propre enquête depuis le mois de mars avec une équipe pluridisciplinaire sur une problématique française et mondiale à forte dose de chloroquine, ce vieux médicament de 70 ans dont l’usage est inversement proportionnel au cours de Gilead en Bourse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here