Le DG de la Sonatel, Sékou Dramé.
Sur l’exercice 2019, Sonatel, l’opérateur sénégalais de téléphonie mobile, a reconduit le cap symbolique des 1 000 milliards de Franc CFA sans pour autant réussir à imprimer la même marche à l’Ebitda, estimé à 482 milliards de Franc CFA, en hausse de 4,2%, ralentie par les effets induits par la pression fiscale, ou encore à empêcher l’érosion du résultat net établi à 196,8 milliards de Franc CFA, en baisse de 2,7%. L’assemblée générale a approuvé la distribution d’un dividende brut de 1 361 FCFA/ action représentant un rendement de 9,38% sur la base du cours de l’action au au 25


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis