Le Nigeria condamné à payer 20% de ses réserves de change à P&ID

0
Le président nigérian Muhamadu Buhari fait face à l'un des procès les plus coûteux de l'histoire de son pays.
Le géant ouest-africain a été condamné le 16 août par la Business and Property Courts of the United Kingdom (tribunal commercial britannique) à payer 9 milliards de dollars (8,1 milliards d’euros), soit 20% de ses réserves de change, à Process and Industrial Developments Ltd (P&ID), une entreprise basée dans le paradis fiscal des îles Vierges britanniques, pour non respect d’engagements contractuels. Les faits expliqués par l’entreprise sur son site web remontent en 2010 quand cette


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis