La récente déflagration de la monnaie turque provoquée par un tweet de Donald Trump repousse les  réformes monétaires des pays pré-émergents aux calendes grecques. L’Algérie continuera à maintenir sa monnaie, le Dinar (DZD), dans son vieux système du « flottement dirigé » suivant  un panier comprenant le dollar et l’euro.  


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis