18 janvier 2014. Port-Gentil(Gabon). le président Ali Bongo et Ndong Sima procédent a la coupure du ruban symbolique pour l`inauguration de l’Institut du pétrole et du gaz.
Le Gabon, petit eldorado pétrolier d’Afrique centrale et peuplé de 1,8 million d’habitants, peine à asseoir sa démocratie depuis 1990, année de l’instauration du multipartisme. Ainsi, la vie politique nationale est-elle rythmée depuis plusieurs décennies par le Parti démocratique  gabonais (PDG-au pouvoir),  créé par  feu Omar  Bongo Ondimba, en 1968. L’élection présidentielle  d’août 2016 s’était déroulée sous  un climat tendu. L’absence de  dialogue national inclusif entre la majorité, l’opposition et  la  société civile,  met le processus social en mal.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.


Membre Premium
   
Enregistrement d'un nouveau membre
*Champ requis