Seedstars lance un fonds d’investissement pan-africain pour accompagner sa stratégie régionale

0

Seedstars lance un fonds d’investissement pan-africain 
pour accompagner sa stratégie régionale

Genève, le 17 Avril 2019 – Seedstars s’associe à First Growth Ventures pour lancer Seedstars Africa Ventures, un fonds pour l’Afrique subsaharienne d’une taille cible de 100 millions de dollars, qui permettra de réaliser des investissements minoritaires en early-stage allant de 250 000 USD à 5 millions USD dans les entreprises les plus prometteuses et innovantes, à travers différents secteurs et pays. Le fonds devrait effectuer ses premiers investissements d’ici la fin de l’année.

Le partenariat entre Seedstars et First Growth Ventures a été annoncé le 4 avril 2019 au Seedstars Summit à Lausanne. Seedstars, la communauté prééminente de startups issues des marchés émergents est active dans plus de 80 écosystèmes, bénéficie d’une qualité de dealflow et d’accès aux marchés uniques et propose une variété inégalée de programmes de soutien aux startups . Grâce à la présence de Seedstars dans plus de 20 marchés d’Afrique subsaharienne et à l’existence de hubs physiques dans des pays clés tels que l’Afrique du Sud, le Nigéria, la Côte d’Ivoire et la Tanzanie, le fonds disposera d’une présence locale forte et de ressources à travers l’Afrique.

L’équipe fondatrice de First Growth Ventures apporte une expérience d’investissement et d’accompagnement des startups technologiques et entreprises innovantes à forte croissance en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient. La structure de l’association garantit au fonds l’indépendance dans ses prises de décision, lui permettant ainsi de cibler à la fois les startups épaulées directement par Seedstars et d’autres sociétés.

Selon la Banque mondiale, la croissance africaine a systématiquement surpassé celle des économies développées au cours des 15 dernières années, offrant ainsi de nombreuses opportunités d’investissement. Alors que certains analystes enregistrent une augmentation des financements et transactions en phases plus avancées – séries A et au delà – allant jusqu’à 45% en 2018, les entreprises sur le continent peinent encore à trouver du capital sur le long terme dans les premières phases de développement. Les transactions en phase de post-amorçage n’ont augmenté que de 10% en 2018, mettant en évidence un déficit de capital à disposition des jeunes entreprises. «Seedstars travaille depuis six ans à renforcer les écosystèmes entrepreneuriaux des marchés émergents à travers différentes initiatives axées sur les startups. Depuis 2017, nous investissons activement en amorçage et, bien que les volumes d’investissement de capital-risque en Afrique aient atteint plus d’1 milliard de dollars en 2018, l’Europe, une région de taille similaire, atteignait près de 20 milliards. Ce fonds contribuera à réduire cet écart de financement disponible et par conséquent, contribuera à réduire l’écart en termes de PIB », a déclaré Charlie Graham-Brown, directeur des investissements chez Seedstars.

L’expérience de l’équipe d’investissement en matière de gestion de portefeuilles et de fonds institutionnels sera mise à profit pour accompagner les entrepreneurs dans leur croissance. Les entrepreneurs bénéficieront également du soutien des réseaux locaux et internationaux, des programmes de formation et des infrastructures de Seedstars, qui ont jusqu’à présent permis à 44% des startups de l’accélérateur d’obtenir un financement par la suite, taux similaire aux meilleurs accélérateurs américains. « Le défi consistant à fournir un soutien de qualité en phase d’accélération sur l’ensemble du continent est l’une des principales raisons expliquant le manque de financement à cette échelle. Un partenariat avec Seedstars, qui a démontré sa capacité à aider les entreprises quand elles en ont le plus besoin, nous aidera à combler ce fossé », a déclaré Tamim El Zein, associé chez First Growth Ventures.

La plupart des fonds d’investissement recherchent des licornes et la prochaine success story  technologique africaine dans quelques écosystèmes seulement, mais les licornes sont rares sur le continent africain. Seedstars Africa Ventures recherchera aussi des «gazelles», des sociétés à forte croissance, déjà en phase de commercialisation et à fort potentiel de croissance, qui sont nombreuses sur le continent, en dehors des trois principaux marchés visés par les investisseurs. Certaines des sociétés les plus prospères d’Afrique ont mis au point des produits et services répondant aux besoins de l’ensemble de la population, au-delà des seules populations connectées, et ces projets seront également dans le viseur du fonds. 

« Nous nous efforçons d’identifier les meilleurs entrepreneurs quels que soient leur secteur et pays, et évaluons leur entreprise en fonction de leur capacité à croître et à dominer leur marché. La concentration d’investisseurs sur quelques verticales et géographies laisse de nombreuses opportunités sous-exploitées», a déclaré Maxime Bouan, associé chez First Growth Ventures. Cette capacité unique à investir et à accompagner un portefeuille aussi diversifié de sociétés en phase d’accélération à travers le continent est une vraie nouveauté dans le secteur du capital-risque où les fonds permettant ce type de stratégie restent rares.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here