Ce seront les premiers transferts transatlantiques en dollars américains reçu par Khartoum depuis l’embargo américain de 1997. En effet, la Banque centrale du Soudan a annoncé, mercredi 11 octobre, l’arrivée de ces « dollars américains » tant attendus après 20 ans de diète.

La levée de certaines sanctions contre le Soudan par les États-Unis, vendredi 6 octobre, fait suite aux progrès réalisés par Khartoum dans cinq domaines clés identifiés par Washington.

La Banque centrale a d’ailleurs annoncé que « mardi, deux banques soudanaises ont reçu des transferts d’argent internationaux en dollars américains, l’un en provenance d’Amérique et l’autre en provenance d’Europe », sans préciser les montants ni les noms des banques concernées.

Les États-Unis avaient imposé des sanctions au Soudan en 1997 pour son soutien présumé à des groupes islamistes. Le pays avait alors subit des restrictions sur les transactions bancaires internationales mais aussi les échanges de technologie ou le commerce de pièces détachées, affectant sérieusement la croissance. Outre les sanctions, l’économie soudanaise a subi un revers de taille avec la sécession du Soudan du Sud, en 2011, qui l’a amputé de la plus grande partie de ses revenus pétroliers.

A noter que la livre soudanaise a fluctué sur le marché noir depuis l’annonce de Washington. Par contre, la Banque centrale soudanaise a maintenu le taux officiel de la livre à 6,7 pour un dollar, tandis que la monnaie s’est effondrée sur le marché noir ces derniers mois, faisant grimper l’inflation à environ 35%.

Ce contenu pourrait également vous intéresser