L’Algérie et la Russie viennent de parapher cinq accords de partenariat et de coopération. Ces accords, signés mardi 10 octobre à Alger, entre le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, en visite officielle de deux jours, et son homologue algérien, Ahmed Ouyahia, concernent principalement les secteurs de la justice, de la santé, de la formation professionnelle, des hydrocarbures et de l’énergie nucléaire civile.

Dans les détails, le premier accord porte sur la coopération et l’entraide judiciaire entre les deux pays, notamment dans le domaine pénal. Le second concerne le programme exécutif de coopération dans le domaine de la santé, suivi d’un accord sur la coopération dans le domaine de la formation professionnelle.

Un mémorandum d’entente dans le secteur de l’énergie nucléaire civile a été signé entre le Commissariat à l’énergie atomique (Comena) et la société russe Ros-Atom, et paraphé par le Commissaire de l’énergie atomique, Nasreddine Djeghri et le vice-président de Ros-Atom, Nikolay Spaski, permettant la coopération et les échanges d’expériences dans ce domaine entre les deux pays. Un autre mémorandum d’entente a par ailleurs été signé dans le domaine pharmaceutique, entre la société privée algérienne Biomap et la société privée russe Biocad.

Cependant, ces accords cachent mal les relations encore timides qui lient les deux pays. Pour les quatre premiers mois 2017 par exemple, le niveau des exportations de l’Algérie en direction de la Russie n’a atteint que 3 millions de dollars, contre 44 millions de dollars d’importations hors armement.

Ce contenu pourrait également vous intéresser