La Banque mondiale a maintenu ses prévisions de croissance économique pour l’Afrique du Sud pour l’année 2017 à 0,6%. le pays a pourtant vu son activité économique progresser plus vite que prévu au second trimestre, après deux trimestres successifs de contraction.

Pour l’institution financière internationale, l’incertitude politique continue de peser sur la confiance des entreprises et des consommateurs sud-africains. « Le ralentissement de l’inflation des produits alimentaires a stimulé la demande des ménages, mais le chômage élevé continue d’entraver la croissance dans les secteurs de la consommation”, a déclaré la banque.

Par ailleurs, la banque a indiqué que le déficit des comptes courants dans le pays devrait se resserrer, l’excédent de la balance commerciale compensant un manque à gagner dans les services, les revenus et les comptes de transfert actuels.

Au même moment, le Fonds monétaire international (FMI) a réduit ses prévisions de croissance économique de l’Afrique du Sud pour 2017 de 0,7% par rapport aux prévisions initiales de 1%. L’institution a également fait allusion à “l’incertitude politique grandissante” comme le principal facteur à l’origine de la réduction, affirmant qu’elle a entamé la confiance des consommateurs et des entreprises à travers le pays.

Ce contenu pourrait également vous intéresser