Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe  (COMESA) souhaite une officialisation de la zone de libre-échange continentale africaine.

A cet effet,  Kipyego Cheluget, secrétaire général assistant du bloc régional des 19 États membres a appelé  les dirigeants à s’engager dans des négociations sérieuses pour la Zone.

Le secrétaire  du plus grand bloc commercial africain est d’avis que le succès de l’intégration régionale dépend en grande partie de la relation entre les secteurs public et privé. La mise en place de ladite zone renforcera le commerce intra-africain.

Mr Cheluget s’exprimait à l’occasion du lancement de la réunion générale annuelle du 7ème Conseil commercial du COMESA à Lusaka (Zambie).

Rappelons que c’est lors de la 18ème session ordinaire de l’Assemblée des États et des gouvernements de l’Union africaine (UA) organisée en Ethiopie en janvier 2012,  que les dirigeants africains ont adopté une décision pour établir une Zone de libre-échange continentale à une date indicative en 2017.

L’établissement de l’accord de libre-échange réunira 54 pays représentant une population combinée de plus d’un milliard d’habitants et un produit intérieur brut de plus de 3,4 mille milliards de dollars.

Ce contenu pourrait également vous intéresser