La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), a revu à la hausse le taux de croissance en zone Cémac. Ce dernier se situe aujourd’hui à 0,8 % en 2017 contre 0,2 % en 2016, renseigne les dernières projections macroéconomiques des pays de la sous-région du conseil d’administration de la banque .

Une révision qui s’explique par l’évolution récente de la situation macroéconomique au niveau mondial et dans la sous-région, qui est restée soutenue au cours du second trimestre 2017 pour plusieurs raisons. Notons par exemple l’effet conjugué du raffermissement de la demande globale de la reprise du commerce mondial, l’amélioration progressive de l’activité dans les économies avancées et émergentes, ainsi que des conditions financières mondiales globalement favorables. La Beac relève tout de même certaines incertitudes, résultats du durcissement de la politique monétaire plus rapide que prévu aux États-unis et du rééquilibrage progressif de l’économie chinoise.

La Beac a aussi appréciée positivement le taux de croissance en zone Cémac, celui ci passe de 0,2 % en 2016 à 0,8 % en 2017.

Le conseil d’administration de la banque sous régionale a tenu une réunion le 26 septembre dernier à Douala, présidée par le ministre congolais de l’Economie, du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé, Gilbert Ondongo, le 26 septembre dernier à Douala (Cameroun).

Ce contenu pourrait également vous intéresser