La Fondation de l’Office chérifien des phosphates (OCP) compte dégager 3 millions de dollars sur 3 ans visant à appuyer le programme intersectoriel dénommé « Imaginer l’avenir de l’Afrique ».
Le montant est reparti comme suit : 2,2 millions de dollars destiné à l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture (UNESCO) et 800 000 dollars pour l’Université Mohamed VI Polytechnique.
L’accord de partenariat a été signé à Paris en présence notamment de la DG de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture (UNESCO) Irina Bokova, le PDG du Groupe OCP, Mustapha Terrab, et l’Ambassadeur du Maroc auprès de l’UNESCO, Zohour Alaoui
Le programme a pour objectif de renforcer dans 10 pays africains les capacités individuelles et institutionnelles à définir les besoins futurs africains et à utiliser l’avenir, en vue d’explorer de nouvelles opportunités de développement socioéconomique et d’élaborer des politiques publiques innovantes.
Cela se traduira par l’ouverture de 2 centres qui joueront un rôle pionnier en matière de prospective.
L’un, axé sur la recherche, verra le jour au Maroc à l’Université Mohammed VI Polytechnique tandis que l’autre sera en Afrique Subsaharienne pour la mise en œuvre d’instruments innovants dans différents domaines afférents au développement.