Le port de Benghazi a rouvert ses portes, le dimanche 1er octobre 2017. Cette réouverture intervient après une fermeture de trois ans, imposée par les opérations militaires de l’armée contre les groupes rebelles.
C’est Abdullah Thanni, le Premier ministre du gouvernement d’intérim libyen nommé par la Chambre orientale des Représentants, et par un certain nombre de responsables militaires et d’ingénieurs de l’Autorité des ports et des transports maritimes qui a procédé à la réouverture officielle.
Selon des sources concordantes, les forces armées du pays ont mis 6 mois pour réussir à nettoyer le bassin du port de tous ses débris, et à débarrasser le port et ses environs de toutes les munitions qui s’y trouvaient encore.
Le général Abdarrazzag al-Nadori, chef d’état-major de l’armée, a autorisé la reprise de la navigation dans le port, après avoir levé l’interdiction qui avait été imposée pour des raisons de sécurité », informe la source.
Le plus grand port de Libye peut de nouveau accueillir les navires commerciaux, ce qui va soulager les habitants de Benghazi et entraîner une baisse des coûts des produits importés.
Les responsables ont même décidé d’instaurer une exonération temporaire des droits de douane sur les importations dans l’objectif d’encourager l’activité commerciale du port de Benghazi.
Pour rappel, les troupes du maréchal Khalifa Haftar et les islamistes extrémistes se sont affrontés pendant des mois à Benghazi, occasionnant la fermeture non seulement du port mais également de l’aéroport de la ville. Mais depuis la fin de ces combats en juillet dernier, l’aéroport a rouvert.