Suite à l’adhésion du Tchad à l’African Export-Import Bank (Afreximbank), cette dernière compte appuyer les projets de développement nationaux dudit pays . Ainsi l’institution envisage de collecter au moins 500 millions de dollars de plusieurs sources de financement.

D’après la banque, cette initiative a pour but de soutenir les projets dans les secteurs de la transformation agroalimentaire, de l’énergie, de l’industrie, du tourisme et de la logistique inscrits dans le Plan de développement national.

L’annonce a été faite, mercredi 27 septembre 2017, par Benedict Oramah au sortir d’une audience avec le président Idriss Deby Itno.

Selon le top management, la Banque établirait un programme pays pour réduire l’impact négatif des récents chocs économiques et soutenir la croissance économique du Tchad.

M. Oramah a déclaré qu’en tant qu’institution de financement du développement, Afreximbank a été créée pour soutenir les pays africains pendant les périodes difficiles, pour les aider à explorer des moyens de transformer leurs économies afin de renforcer la résilience aux chocs et apporter des changements positifs dans le quotidien des gens.

Après examen de la liste des projets inclus dans le Plan national de développement du pays, la banque a vu les opportunités pour financer un projet d’électricité de 100 MW, la construction de parcs industriels et le développement d’usines de transformation alimentaire dans les secteurs sucriers et du coton.

Il existe également des opportunités pour soutenir l’industrie bancaire locale afin de renforcer la finance commerciale, a ajouté le président de la banque panafricaine , a souligné le président de l’institution.