Le gouvernement ivoirien a opté pour maintenir le prix d’achat du kilogramme du cacao à ses paysans à 700 FCFA, soit un peu plus de 1 euro. Ce prix a été annoncé ce dimanche par le président du Conseil Café Cacao, l’ancien ministre Lambert Kouassi Konan, alors que s’ouvre la nouvelle campagne de commercialisation.

Ce prix fixé « avec tristesse » tient compte de l’évolution des cours sur le marché international, a expliqué Kouassi Konan, qui rassure toutefois que les planteurs bénéficieront malgré tout de 60% du prix CAF. Ce prix oscille actuellement entre 1 100 FCFA et 1 200 FCFA sur le marché international.  Plusieurs sources avaient pourtant affirmé que les autorités comptaient bien concéder une légère hausse pour contenter ces derniers, mais la contrepartie d’une baisse des ressources fiscales tirées de la vente à l’export des fèves a certainement pesé dans la balance.
Le PCA du CCC a en outre confirmé que le pays avait atteint un niveau production record de 2,01 millions de tonnes lors de la dernière campagne. Par ailleurs, il a également relevé le projet commun avec le Ghana d’emprunter 1,2 milliard de dollars auprès de la BAD afin d’investir dans des infrastructures modernes de stockage de cacao dans la perspective de réguler l’arrivé de fèves sur le marché international et tenter d’avoir un contrôle sur l’évolution des cours.
Ce prix vaut pour la grande campagne de commercialisation allant du 1er octobre at 31mars 2018, avant la fixation éventuelle d’une nouvelle offre de tarif pour la campagne intermédiaire allant d’avril à septembre, selon l’évolution du marché mondial.