La Banque centrale du Ghana a annoncé lundi 11 septembre, une hausse remarquable du capital minimum des banques commerciales opérant dans le pays, avec effet immédiat. Elle fixe désormais la barre à 400 millions de Ghana cedis, soit environ 90 millions de dollars, contre 120 millions de GHC, soit 27 millions de dollars en vigueur depuis la dernière révision.

L’opération s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une stratégie de réformes destinées à développer, à renforcer et à moderniser le secteur financier, explique l’institution. Les trente banques que compte le pays ont jusqu’au 31 décembre 2018 pour se conformer à la nouvelle l’exigence.

En rappel, banque centrale avait retiré les licences de deux banques pour faible capitalisation, avant d’annoncer leur reprise par GCB Bank. Un repreneur avec lequel le régulateur a convenu d’une feuille de route pour une recapitalisation sur le court terme.