Le remaniement ministériel intervenu au Sénégal le 7 septembre confirme Amadou Bâ dans ses fonctions. Le super ministre de l’Economie et des Finances rempile sans surprise en s’affirmant comme l’un des dispositifs clés dans l’attelage des 39 ministres du gouvernement Mahammed Boun Abdallah Dionne. Le premier ministre qui jouit de la pleine confiance du président Macky Sall garde la main sur les chantiers de l’émergence. 

Mais, de l’avis des milieux d’affaires, l’essentiel des décisions sectorielles sont  concentrées entre les mains des Finances, interlocuteur des bailleurs de fonds et, souvent, arbitre dans la hiérarchie des priorités de financement. 

En plus de sa casquette de technocrate, le ministre des Finances s’est offert une stature politique en s’imposant dans le quartier dakarois des Parcelles Assainies lors des dernières législatives. Celui qui dit s’engager pour soutenir Macky Sall aura, en plus du traditionnel projet de loi de Finances à faire voter prochainement par le Parlement, la mission d’accélérer le financement des grands projets. Les immenses découvertes de pétrole et de gaz au large du Sénégal facilitent grandement le dialogue avec les investisseurs.