Par Albert SAVANA, Abidjan


Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a procédé ce mardi 05 septembre 2017 à l’inauguration de la banque d’Abidjan (BDA), 28 ème banque de la capitale économique ivoirienne,filiale de la banque de Dakar(BDK) et dotée d’un capital initial de 15 milliards de fr cfa.

En présence des responsables de la Bdk Financial Group dont l’ancien ministre français Bernard Kouchner,le Premier ministre ivoirien s’est réjoui du fait qu’après Dakar, Abidjan réceptionne la deuxième banque du groupe qui a déjà ouvert en Guinée une succursale plutôt spécialisée dans le micro crédit appellée Cash Credit.

Doté dans un premier temps d’un capital de 15 milliards de fr cfa ,la Bda va passer à 17 milliards de fr cfa à la fin 2017. Structurée sous forme d  société anonyme, BDA  est une filiale de la société ivoirienne des finances (SIF) holding créée par le Groupe Bdk et la Poste de Côte d’Ivoire, qui détiennent respectivement 80% et 20 % d’actions, avec l’objectif de soutenir le développement des projets bancaires et de mobile banking.

Ensemble,ils envisagent de fournir des services financiers diversifiés et des solutions bancaires innovants, en combinant  le savoir-faire de Bda et la connaissance du marché de la poste ivoirienne. L’objectif étant de devenir rapidement un acteur clé dans la région,connue pour son paysage bancaire très compétitif.

Bda exercera ses activités dans tous les domaines bancaires, notamment dans les activités de la banque de financement ainsi que celles de la banque privée.

La banque de marché et de financement apportera les solutions adaptées aux besoins de financement des entreprises et sera également active sur les marchés financiers, notamment sur celui des titres publics de l’Union pour permettre aux Etats de couvrir leurs programmes d’émissions de dettes et aux institutionnels de bénéficier de solutions de placements diversifiées.
La Côte d ‘Ivoire est en passe de mettre en place un secteur financier d’avant garde selon Amadou Gon Coulibaly qui a salué ainsi la vision du Président Alassane Ouattara dont l’ambition, maintes fois réaffirmée,  est de faire du géant ouest-africain un pays émergent à l’horizon 2020.

L’arrivée de la Bda ne fait en réalité que confirmer la tendance amorcée en 2012 avec l’ouverture de plusieurs banques à Abidjan selon le ministre ivoirien de l’économie et des finances, Amadou Koné.Un constat corroboré par le ministre des postes des Tics et de la communication ,Bruno Koné ,qui s’est dit satisfait du partenariat scellé en termes d’alliance stratégique entre la Bda et la poste ivoirienne, détentrice de 20% du capital de la Bda.

La poste ivoirienne a d’ailleurs cédé à la banque des actifs immobiliers qui font office de siège de la nouvelle structure qui trône fièrement dans le quartier chic du Plateau, à quelques encablures du Palais présidentiel.
Très en verve,  le Pdg du Groupe Bdk,Vasco Duarte Sylva, a quant à lui relaté le succès rencontré par la Bdk à Dakar, ce qui a incité les plus hauts responsables à étendre leur business à la Guinée et à la Côte d’Ivoire. Mieux, le Mali, le Bénin et le Togo sont sur la ligne de mire du groupe qui va lancer ses activités dans ces pays cités dans les meilleurs délais.
Témoin neutre pour n’avoir pas connu un passé de banquier, l’ancien ministre français Bernard Kouchner, administrateur du groupe, a signalé que partout dans le monde l’Afrique est regardée sous l’angle du continent de l’innovation,de l’invention et de la modernité. Un constat qui n’est pas pour déplaire officiels et financiers venus nombreux assister au lancement de la BDA.