Le géant sud coréen Global Trade and Finance va injecter 100 millions de dollars dans le secteur énergétique en République Démocratique du Congo. C’est lors d’une réunion tenue le samedi 26 août entre la direction de GTF et le chef du gouvernement de Kinshasa, Bruno Tshibala Nzenzhe que l’annonce a été faite.

En effet, les grands projets énergétiques en suspens au Congo semblent avoir trouvé un preneur.  GTF pourrait en plus du financement du barrage du grand Inga (projet visant à porté la production du pays à 4800Mw) apporter un moyen de combler les 332 mégawatts de déficit énergétique dont souffre le Katanga (secteur minier et ménage).

Le projet de construction du barrage hydro-électrique d’Inga nécessite 12 milliards de dollars d’investissement et n’a reçu pour l’heure que 73,1 millions de dons. Le démarrage des travaux est sans cesse repoussé en attendant la récolte des fonds.

Pour rappel, le Groupe Sud-coréen n’en est pas à son début au pays de Kabila. L’entreprise y a déjà investit plus d’une cinquantaine de millions dans des projets miniers.