Accroître les exportations intra-africaines de 50 %, d’ici à 2021, c’est l’objectif que s’est fixé l’African Export-Import Bank (Afreximbank). C’était en marge conférence organisée par la Banque de Maurice, à Port-Louis sous le thème Transforming trade across Africa through intra african trade.

Ayant pointé du doigt les difficultés de paiement qui minent les relations commerciales sur le continent, Afreximbank entend faciliter les exportations entre pays africains. Pour se faire la banque propose différents programmes, dont une plateforme en ligne pour le paiement électronique et soutient également la création de zones industrielles et de zones économiques spéciales en Afrique.

L’Afreximbank organisera des foires commerciales africaines dès 2018 et proposera l’interstate transit guarantee pour faciliter les échanges de biens et services au sein du continent. L’institution propose aussi la country risk guarantee pour assurer les exportations intracontinentales.

« Notre objectif est que le commerce intra-africain connaisse une croissance d’au moins 50 % d’ici à 2021. En Europe, 60 % des importations et 51 % des exportations sont intracontinentales, contre  14 % et 16 % respectivement en Afrique », souligne Kanayo Awani, directrice générale d’Afreximbank en marge de l’événement.

L’Afreximbank compte 45 pays Etats membres.