Le consortium dirigé par le groupe français Bolloré a annoncé le début de ses activités au niveau du terminal à conteneurs du port autonome de Kribi (PAK) en octobre 2017.

Selon Olivier de Noray, directeur général ports et terminaux du Groupement Bolloré, il fallait trois mois pour mettre en place un service administratif et l’installation de tous les équipements. Il permettra également de boucler le recrutement du personnel ». Mr Noray espère que le contrat de 25 ans signé avec le Cameroun, le 25 juillet 2017, sera renouvelé vu le travail que l’entreprise va effectuer. Le personnel camerounais représentera 80% des salariés du terminal pendant toute la durée du contrat.

Pour Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre du Transport, la signature du contrat de concession avec groupement Bolloré/CMA CGM/CHEC marque véritablement le début de l’opérationnalisation de l’exploitation du port autonome de Kribi. En effet, selon lui,  sur 25 ans, le concessionnaire va payer un droit d’entrée et de redevance pour 1300 milliards de FCFA et va investir plus de 84 milliards de FCFA. L’objectif est de faire du port de Kribi un port compétitif »,

Rappelons que le groupement Bolloré/CMA CGM/CHEC est constitué des trois entreprises. Il s’agit de CHEC (entreprise chinoise de génie civil spécialisée dans la réalisation d’infrastructures portuaires, autoroutières et aéroportuaires), CMA CGM (3e armateur mondial) et de Bolloré (principal maillon de la chaine logistique nationale qui opère sur plus de 16 terminaux conteneurs à travers l’Afrique).