Un tribunal sud-africain vient de refuser à Parvin Gordhan (ancien ministre des finances limogé par Jacob Zuma en fin mars 2017), une demande qui empêcherait le gouvernement d’intervenir dans le conflit opposant la famille Gupta aux grandes banques sud-africaines. 

En effet, les quatre plus grandes banques de l’Etat arc-en-ciel (Standard Bank, Nedbank, FirstRand et Barclays Africa) ont clôturés les comptes bancaires des sociétés contrôlées par la famille Gupta sur allégation de trafic d’influence.

La requête de Gordhan a fait suite à une demande desdites sociétés afin de voir rouvrir leurs comptes bancaires. Au lieu de cela, Gordhan a demandé à la Haute Cour de déclarer que le ministère des Finances était en dehors de ce conflit. Demande qui vient d’être refusée ce vendredi 18 août. Evidemment, les Guptas et Zuma ont tous nié avoir une quelconque relation avec la décision de justice.

Amis de Jacob Zuma, les Guptas auraient une grande influence sur ce dernier par la même occasion auraient le monopole des contrats gouvernementaux.