Le Niger vient de signer plusieurs conventions minières avec des compagnies étrangères pour l’attribution de permis d’exploration. Il s’agit de quatre exploitants miniers que sont le Suisse Endeavour Financial AG, le turc Turquie Afrique Developpement Tad, le canadien Goviex Niger Holding Ltd et le nigérien Jabalur Gold Resources Sarl.

Les sites concernés sont situés dans les départements de Tchirozérine et d’Arlit, région d’Agadez au Nord du pays, ainsi que dans les départements de Téra et de Say, région de Tillabéry.

Les sites regorgent d’importantes ressources minières et énergétiques dont l’uranium, le charbon, le cuivre, l’or, le phosphate, le molybdène, le zinc, le pétrole, le gaz, le fer, le ciment et d’autres métaux précieux.

Le gouvernement nigérien espère ainsi tirer profit de ces contrats. En effet, les recettes provenant des droits fixes, la TVA, l’impôt sur le revenu, les droits de timbres, entre autres, pour chacun des permis, seront très importantes.

A cela, il faut ajouter le financement de projets de développement communautaire dans les zones d’intervention des sociétés minières étrangères.