Amr El-Garhy, ministre égyptien des Finances

L’Egypte prévoit de revenir sur les marchés de la dette internationale en janvier pour augmenter ses eurobonds de 4 milliards de dollars. La mesure vise à combler le déficit de financement estimé à 10 milliards de dollars. L’information a été fournie par le ministère des Finances. 

L’information vient confirmer l’annonce d’Amr El-Garhy, ministre des Finances, qui déclarait que « l’Égypte cherchait à porter entre 2 milliards et 4 milliards de dollars au premier trimestre de 2018, avec des coûts d’emprunt locaux supérieurs à 15% ».

Le ministère pourrait s’adresser sous peu aux banques d’investissement afin de sélectionner les conseillers pour la vente éventuelle dans un délai de trois mois selon une source diffusée par Bloomberg. Le montant et le calendrier dépendraient des conditions du marché.

Pour rappel, le programme triennal d’emprunt du Caire a permis de sceller un support de 12 milliards de dollars du Fonds Monétaire International en novembre. Depuis, le pays a levé 7 milliards de dollars de la vente d’euro bonds dont 4 milliards en janvier, composé d’obligations à 5, 10 et 30 ans avec respectivement des rendements de 6,15%, 7,5% et 8,5%.