Rivolala Ratsimandresy, initiateur de la RDE, intervient dans la facilitation de l’environnement des affaires.

La Rencontre Des Entrepreneurs (RDE) organise, le 17 août 2017 à Dakar, une séance d’information sur son nouveau programme « Go to Market » dont l’objectif est de permettre à toutes les personnes résident au Sénégal et ayant une idée de projet de pouvoir la tester de manière concrète, avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Dans un écosystème sénégalais où les idées ont parfois du mal à aboutir, où les entrepreneurs potentiels se découragent devant le temps requis pour démarrer effectivement une activité, et où la majorité des PME disparaissent au bout d’un an, la plateforme d’appui et de promotion des entreprises propose des solutions pour aider les entrepreneurs à faire aboutir leurs projets.

« Qui n’a pas croisé des personnes ayant des idées mais qui n’arrivent pas à les réaliser ? Qui n’a pas remarqué que beaucoup de personnes veulent désormais entreprendre mais ne savent pas comment faire. Enfin, qui n’a pas noté que beaucoup voudraient tester le marché avec leur idée mais tout en gardant la sécurité de leur travail actuel ? » , lit-on dans le communiqué de la RDE.

C’est en tentant de trouver des réponses à cette série de questions que la RDE a décidé de lancer son nouveau concept.

« Le programme « Go to Market » doit permettre aux personnes qui veulent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale de réaliser en quatre mois, à travers un format intensif, les objectifs qu’ils auraient atteints seuls en deux ans (durée moyenne du lancement d’un projet) », précise Rivolala Ratsimandresy, Président et co-fondateur de la RDE.

Pour y parvenir, la RDE s’appuie sur trois axes : l’acquisition de compétences entrepreneuriales, le réseautage et le partage d’expérience ainsi que la connaissance du marché.

Le programme garantit un gain de temps, en confrontant réellement son idée face au marché ; l’acquisition de connaissances et de compétences de base fondamentales pour développer son entreprise par la suite ; et une limitation du risque financier quant au coût de lancement de son projet.

Les seules conditions requises pour y participer sont de porter un projet ambitieux qui veut solutionner une problématique rencontrée par le plus grand nombre au Sénégal, d’être présent au Sénégal, et d’avoir un état d’esprit ouvert et être prêt à se remettre en question.

La séance d’information, ouverte à tous, aura lieu le jeudi 17 août, à partir de 18h30, à l’Agora Centre d’Affaires (VDN) de Dakar.

« Les PME représentent près de 90 % des entreprises privées au Sénégal mais ne contribuent qu’à hauteur de 20 % au PIB et ne représentent que 30 % des emplois créés », a tenu à rappeler Rivolala Ratsimandresy, qui explique ainsi le choix porté par la RDE de concentrer ses efforts sur « la promotion de l’entrepreneuriat au Sénégal, l’une des clefs pour une émergence effective. »


A propos de la RDE 

Créée en 2014, la Rencontre des Entrepreneurs (RDE) est le premier Accélérateur privé dédié aux PME venant de tous les secteurs d’activités du Sénégal. Elle les aide à développer des opportunités et répond à leurs besoins essentiels. Notamment en matière de renforcement de compétences et de circulation d’informations. Elle ambitionne, par ailleurs, d’enrichir et de fortifier l’écosystème entrepreneurial, en apportant sa voix aux débats pragmatiques pouvant faire avancer les choses. Elle a vocation à accompagner de manière individuelle un nombre limité de PME, futures championnes de l’économie sénégalaise.
Elle propose des formations permettant d’acquérir ou de renforcer des compétences indispensables à la bonne marche et à la pérennité de toute entreprise. Elle organise des « pitchs », moments privilégiés pour les entrepreneurs pour présenter leurs activités, leurs besoins, et échanger. Elle offre également des opportunités de networking, sous forme de déjeuners ou d’afterworks.
La RDE regroupe des  entrepreneur(e)s qui ont lancé leur activité depuis au moins un an et dégageant un minimum de revenus.
La RDE n’est pas une organisation patronale, ne fait pas de lobbying et est apolitique.