Cheikhna Bounajim Cissé, l’émergentier, répondant aux questions de la presse.

 

La représentation malienne du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) a organisé une conférence-débat le vendredi 11 août 2017 à Bamako sur le thème : ” L’Afrique face à la compétition mondiale: le rôle de l’intelligence économique”.

Les intervenants, le Président du CAVIE, Guy Gweth, et le Président de la Commission “Banques & Compétitivité” du CAVIE Cheickna Bounajim Cissé, ont pendant près de 4 heures d’horloge échangé avec un public riche et diversifié. Le Premier ministre malien a mandaté trois conseillers techniques pour le représenter. Plusieurs départements ministériels étaient aussi représentés à cet évènement.
Le monde de l’entreprise était présent à travers par plusieurs chefs d’entreprises et leurs organisations faîtières (CNPM, CCIM, OPI, Chambre des mines). La communauté financière s’est aussi mobilisée pour la circonstance à travers plusieurs cadres dirigeants de banque. Les jeunes ne sont pas en reste non plus. Plusieurs leaders jeunes, parmi lesquels l’activiste Dicko Mohamed “Salazar”, étaient présents à la rencontre.
Le Conférencier Guy Gweth a expliqué, devant un auditoire conquis et acquis, les fondements de base de l’intelligence économique, les stratégies de conquête des puissances étrangères, le positionnement de l’Afrique dans la compétition mondiale, et le rôle que le CAVIE peut jouer en faveur des pouvoirs publics et des entreprises africaines.
L’émergentier Cheikhna Cissé a demandé aux autorités maliennes de saisir l’opportunité pour bâtir un véritable dispositif national d’intelligence économique. Il a invité les organisations faîtières des entreprises à doter leurs adhérents de véritables outils de compétitivité dans un monde de plus en plus ouvert et globalisé.”

Ce contenu pourrait également vous intéresser