Les trois grands cimentiers cotés à la bourse du Nigéria (Dangote Cement, Lafarge Africa et la Compagnie Cimentière  du Nord Nigéria) cumulent un chiffre d’affaire de 1,56 milliards de dollars pour le premier semestre de 2017. Les entreprises ont connu une hausse de 472,6 millions de dollars sur seulement 6 mois.

Le groupe du milliardaire nigérian, par ailleurs l’homme le plus riche d’Afrique, Aliko Dangoté, s’est vraisemblablement démarqué de la concurrence en réalisant une hausse de 329 millions de dollars pour un chiffre d’affaire estimé à 1,15 milliards de dollars. 422 millions de dollars de ventes ont été déclaré par Lafarge Africa et la CCNN a estimé à 23,3 millions de dollars son chiffre d’affaire.

Par ailleurs, il est a noté que les volumes de ciments vendus sont en nette régression. Les cimenteries ont dû augmenter les prix pour faire face à la facture énergétique galopante. Le groupe Dangote a noté une baisse des ventes de 1 469 tonnes entre 2016 et 2017.

Néanmoins, les performances sont accueillies avec enthousiasme à la NSE, Les investisseurs estimant que la hausse des chiffres d’affaires stimule la  progression des valeurs boursières.