Mariata Dieng

Le groupe Zurich Insurance a annoncé, jeudi 10 août, un bénéfice net en baisse de 7% au premier semestre à 1,5 milliard de dollars, plombé par le changement dans les règles d’indemnisation au Royaume Uni qui a affecté l’assurance dommages.

Au premier trimestre, Zurich Insurance avait subi une charge de 289 millions de dollars sur son résultat opérationnel, en raison de la forte baisse du “taux Ogden”. Ce taux est utilisé en Angleterre et au Pays de Galles pour le calcul des réserves liées à la couverture des dommages corporels graves aux particuliers.

Hors l’impact du taux Ogden, le résultat d’exploitation est ressorti en forte progression de 14% à 2,46 milliard de dollars, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le groupe a expliqué avoir effectué des ajustements de prix et bénéficié de réductions des coûts. L’impact des catastrophes naturelles a été légèrement supérieur par rapport au premier semestre 2016. En excluant l’effet dû à la vente des activités au Maroc, en Afrique du Sud, au Proche-Orient et à Taïwan, les primes brutes ont légèrement progressé.

La direction s’est  déclarée “en bonne voie” pour atteindre ses objectifs 2017-2019, précisant que sur les 1,5 milliard d’économies de coûts visés, 550 millions avaient déjà été faits.