La Banque nationale d’investissement (BNI), établissement qui va échapper à la vague de privatisation du portefeuille bancaire publique ivoirien, a soldé l’année 2016 par un résultat net de 1,87 milliard FCFA contre 3,56 milliards FCFA fin 2015, soit un recul de 46,72% sur un an.

Les comptes ont été impactés notamment par la baisse du produit net bancaire de 14,39%, représentant une moins-value de 4,2 milliards FCFA, sous l’effet du recul des produits d’exploitation (-8,11%) et de la hausse des charges (+14,33%). Le total bilan s’est affaissé à 530 milliards contre 574 milliards FCFA en 2015.

La BNI qui a renoué avec les résultats bénéficiaires en 2011, (sauf en en 2014 avec une perte de 1,4 milliards FCFA), n’a pas commenté les raisons de cette baisse de forme dans sa note d’information publiée ce mercredi. Toutefois, elle revendique le 7ème rang du marché bancaire ivoirien qui compte 28 banques et établissements financiers.

Ce contenu pourrait également vous intéresser