Les travaux de construction d’un pipeline long de 1445 kilomètres qui devra permettre l’exportation du pétrole brut ougandais par la Tanzanie ont été lancés, Samedi 05 aout 2017, à Tanga (Tanzanie), par le président John Magufuli et son homologue ougandais.

D’un coup de 3,5 milliards de dollars, l’infrastructure qui devrait entrer en service en 2020 passera par le Kenya. L’ouvrage reliera la ville de Hoima dans la région ouest de l’Ouganda enclavée, où des réserves brutes ont été découvertes en 2006, au port de Tanga situé sur la côte de l’Océan indien de la Tanzanie.

La construction a été confiée à un consortium d’entreprises constitué du français Total Exploration and Production, le chinois CNOOC et le britannique Tullow Oil.

Selon les premières estimations, le pipeline devrait assurer le transport de 200.000 litres de pétrole par jour à son entrée en service en 2020, année de début d’exploitation du pétrole ougandais qui devrait assurer la même année, ses premières exportations de l’or noir sur les marchés internationaux.

Ce contenu pourrait également vous intéresser