Le trésor de l’Afrique du Sud envisage un plan de sauvetage de 972 millions de dollars pour maintenir South African Airways (SAA) dans les airs  car  la compagnie aérienne  lutte contre un cash-flow croissant, a déclaré vendredi 04 août  le ministre des Finances, Malusi Gigaba.

Le transporteur aérien national a également reçu des fonds publics le mois  passé pour  rembourser ses dettes, en plus d’environ 20 milliards de garanties gouvernementales pour le maintenir solvable. La SAA figure parmi les entreprises d’État qui, selon les agences de notation de crédit, devraient être réformées. Elles ont cité le coût de la mise en place de la compagnie aérienne comme une menace pour les cotes de crédit souveraines de l’économie la plus industrialisée d’Afrique.

Les dirigeants de SAA ont déclaré dans la foulée aux parlementaires que l’entreprise  serait confrontée à une crise de liquidité si elle ne reçoit pas  une injection financière  du trésor pour faire face à ses dettes et couvrir les coûts d’exploitation.

« Les résultats généraux de la modélisation financière montrent que les flux de trésorerie générés par SAA ne sont pas suffisants pour couvrir les opérations de l’entreprise », a rapporté  un plan de redressement  de SAA, axé sur la période d’avril 2017 à mars 2022.

Cependant selon  le ministre des finances, une stratégie de redressement pour la compagnie aérienne doit être poursuivie «agressivement».