La direction de Kenya Airways a rencontré jeudi 03 août ses créanciers, dont le gouvernement et 11 établissements financiers. Ainsi, les dirigeants de la compagnie ont soumis aux créanciers, leur volonté de  convertir la lourde dette du transporteur aérien  en actions.

Cependant, ces résolutions ont été annulées aux moyens d’une pétition déposée par certains établissements financiers en attendant une audience la semaine prochaine. « Quelqu’un a déposé avec succès une injonction judiciaire pour que la question soit discutée le 10 août prochain », lit-on dans les colonnes de Standard Digitale.

La compagnie aérienne qui était  d’antan une  fierté africaine, traîne une ardoise de dette abyssale. Elle totalise environ 750 millions  de dollars de dettes auprès d’institutions financières comme Exim Bank et autres banques locales.

En juin dernier, le gouvernement kényan a annoncé vouloir offrir des garanties de 75 milliards de shillings kényans, soit plus de 750 millions de dollars aux créanciers de Kenya Airways. Cet élan du gouvernement a pour objectif d’aider le transporteur, lourdement endetté, à obtenir un financement sécurisé auprès d’autres sources pour compléter son recouvrement.

Ce contenu pourrait également vous intéresser