La loi sur le Hub  financier  international de Nairobi a été officiellement promulguée vendredi  21 juillet 217  par le  président Uhuru Kenyatta. L’objectif est de créer un cadre légal pour permettre et soutenir l’éclosion d’un secteur de services financiers efficace et compétitif au niveau mondial au Kenya.

Selon le chef de l’Etat,  ledit  hub  aidera le secteur “à générer des économies et des investissements nationaux importants”. La loi entérinée par le président de la République établit les prérogatives de l’autorité qui prendra en charge la gestion dudit hub.

Celle-ci devra notamment «établir et maintenir un cadre opérationnel efficace», afin d’offrir un cadre avantageux aux  sociétés financières qui intégreront la future plateforme.

Le président Kenyatta a expliqué que l’Autorité aura aussi pour rôle, en collaboration avec les organismes spécialisés, de développer et de recommander des stratégies et des structures d’encouragement afin d’attirer les entreprises, surtout étrangères.

«Elle examinerait et recommanderait également, en collaboration avec les autorités réglementaires compétentes, les développements du cadre juridique et réglementaire afin de développer le Kenya en tant que hub  financier international compétitif ».

Pour faciliter le fonctionnement du hub, le gouvernement kenyan avait déjà pris des dispositions pour protéger les sociétés financières locales.