Dangote Cement, le plus grand producteur de ciment d’Afrique, a annoncé  une augmentation de 12, 6%  de volume de ventes en Afrique pour le premier semestre de l’année 2017.

Dans les résultats de mi-exercice publiés sur le sol de la Bourse nigériane, l’accroissement du volume des ventes a montré une nette croissance du marché panafricain alors que la multinationale continue de gagner du terrain.

L’analyse du résultat semestriel a révélé que le volume des ventes des activités africaines a augmenté pour atteindre 4,7 millions de tonnes.

Le record des ventes des opérations dispersées dans le continent africain a révélé qu’un total de 1,1 million de tonnes de ciment a été vendu en Ethiopie, près de 0,7 million de tonnes au Sénégal, de 0,6 million de tonnes au Cameroun et de 0,5 million de tonnes au Ghana.

En outre, 0,4 million de tonnes de ciment ont été vendues en Tanzanie et 0,3 million de tonnes en Zambie. Les volumes de ventes des opérations nigérianes sont passés de 8,8 Millions de tonnes  à 6,9 Millions de tonnes, occasionnés par le début des pluies qui ont paralysé de nombreux projets de construction.

Commentant ses résultats, Onne van der Weijde, chef de la direction de Dangote Cement, s’est déclarée satisfaite du fait que les revenus de l’entreprise ont continué de croître malgré le ralentissement des opérations nigérianes, notant que les revenus ont augmenté grâce aux ventes à l’échelle continentale.

« En raison du marché plus lent, notre opération au Nigeria a vendu près de 6,9 Millions de tonnes  de ciment, en baisse de 21,8% sur les 8,8 Millions de tonnes  vendus au premier semestre de 2016 » poursuit Van der Weijde. « Nous estimons que notre part de marché a été d’environ 64,5% au cours des six premiers mois de 2017 ».