Relever le niveau d’organisation et de compétitivité des entreprises artisanales béninoises, tel est le souhait du gouvernement qui a décidé de mettre sur pied un Fonds de développement de l’artisanat (FDA).

« La mission essentielle de ce fonds est de relever le niveau d’organisation et de compétitivité des entreprises artisanales béninoises, par la mise en place de mécanismes de mobilisation de ressources destinés à assurer la transformation qualitative de l’environnement économique des artisans », affirme un communiqué du gouvernement béninois.

Le secteur de l’artisanat est encore sous développé, malgré l’important potentiel dont sont détenteurs le pays, et ses artisans.

D’après  le ministère  béninois de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, ce secteur composé de menuisiers, couturiers, techniciens du bâtiment, dépanneurs, photographes, mécaniciens, électriciens, zemidjans (Moto-Taxi), et potiers,  représente le second corps social le plus important du pays. Cependant la majorité de ces artisans opère dans le secteur informel souvent avec des moyens rudimentaires.

Dans la note du gouvernement, il est indiqué que ce Fonds  permettra d’accroître la production du secteur à travers le renforcement des capacités techniques des artisans. Il visera également à construire, étendre et équiper les infrastructures d’appui au développement du secteur.