COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Groupe Africa Link Capital (ALC), première banque d’affaires indépendante de l’UEMOA, annonce la création d’un pôle titrisation formé de deux entités : ALC Structuration et ALC Titrisation. Animé par six experts, ce nouveau pôle offre des services de conseil stratégique et financier pour structurer des opérations de titrisation et constituer des Fonds Commun de Titrisation de Créances (FCTC), des services de gestion de FCTC selon la réglementation de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et les meilleurs standards internationaux.

Cette décision fait suite à l’adoption par l’UEMOA, en 2010, d’un cadre réglementaire propice à la titrisation. Le Groupe ALC a décidé d’accompagner cette initiative. Ainsi, dès 2012, ALC s’est approché du Conseil Régional de l’Épargne Publique et du Marché Financier (CREPMF) afin d’obtenir un agrément pour exercer en tant que société de gestion de FCTC.
L’ALC est Portée par deux banques de développement, la BOAD et la BID, depuis 2014. Cette qui suscite un intérêt accru de la part de ses clients. La titrisation permet de lever des fonds en cédant un portefeuille de créances à un FCTC.
« Le pôle titrisation envisage la structuration et la gestion de quelques opérations majeures dès 2017. Cette offre s’adapte aux clients demandeurs d’une ingénierie financière plus sophistiquée pour tirer parti de la montée en gamme des économies ouest-africaines. Elle répond à la vision des États comme aux besoins du marché (entreprises, banques et assurances…) et jouit d’un fort potentiel. Pour réaliser pleinement ce potentiel, l’accès à l’ingénierie financière et au conseil stratégique d’acteurs avertis sera primordial », commente Serge Tidiane Diop, Directeur général du Groupe ALC.

 

A propos du Groupe Africa Link Capital

 
Le Groupe Africa Link Capital (ALC) est une société de droit ivoirien fondée en 2006 par Serge Tidiane Diop. Elle propose ses services de banque d’affaires autour de quatre métiers principaux : analyse de perspectives de développement, élaboration ou revue de plan d’affaires, restructuration financière et fusions-acquisitions.
À ce jour, le Groupe ALC a levé 370 milliards de FCFA (564 millions d’euros) auprès d’établissements financiers pour le compte d’entreprises, de banques et d’États.