Le prestigieux grand prix de l’innovation pour l’Afrique de l’année 2017 est revenu à l’égyptien Aly El-Shafei. Cette distinction lui a été décernée à Accra au Ghana par l’African Innovation Foundation (AIF), selon un communiqué publié mercredi 19 juillet.

Dr. El-Shafei a ainsi empoché la mise de 100.000 dollars US pour avoir mis sur pied le « SEMAJIB » qui est une solution de classe mondiale qui supporte les turbines génératrices d’énergie et peut être utilisée pour améliorer l’efficacité et réduire les coûts de production d’énergie en Afrique. Sa  technologie a fait l’objet d’un brevet aux Etats Unis en 2010 et en cours de brevet dans un autre pays. « SEMAJIB s’inscrit en faux contre le cliché de l’Afrique consommatrice de technologie et en fait une productrice de technologie », lit-on dans le communiqué. La production de ces roulements en Afrique générera également des emplois qui conduiront à un accroissement des revenus.


Le reste du podium est occupé par l’Ougandaise Philippa Ngaju Makobore qui a reçu le second Prix et Dougbeh-Chris Nyan du Libéria s’est vu décerné le prix spécial pour l’Impact Social. Les sept autres nominées pour cette année (la sixième édition), ont également reçu un montant de 5 000 dollars US pour le développement de leurs innovations.

Le PIA 2017 a reçu un nombre record de candidatures de plus de 2500 innovateurs originaires de 48 pays d’Afrique