Pour la première fois en sept (7ans), le plus grand acheteur de cacao Ghanéen, PBC Ltd. recherche auprès du gouvernement une garantie de prêt s’élevant à 400 millions de cédis (soit 91 millions de dollars). A travers cette initiative, la société entend réduire les coûts d’emprunts.

« PBC a embauché la Fidelity Bank Ltd. basée à Accra et l’unité locale de Standard Chartered Plc pour commercialiser une caution d’un an à plus de 400 millions de cédis, dans le but de réduire les coûts d’emprunt » a déclaré le directeur général de PBC, Nana Agyenim Boateng.

PBC achète environ 30% de la récolte principale du Ghana chaque année. Le montant déboursé pour la dernière récolte (2016-17) s’élevait à 1,9 milliard de cédis dont 441 millions ont été financés au travers d’un prêt bancaire direct et 520 millions par garantie bancaire auprès du conseil du cacao. Néanmoins, les taux d’intérêts sont exorbitants. Les coûts de financements ont augmenté de 29% sur les dernières années engendrant une perte de 15,9 millions de cédis en 2016.

« Tant que nous continuerons de nous appuyer sur les banques, leurs taux seront toujours élevés et cela aura un impact négatif sur notre performance », a expliqué Boateng, poursuivant qu’« une garantie du gouvernement nous aidera à disposer de fonds prêts pour la saison et à éroder un énorme coût d’intérêt ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser