Le financier Kanga Florent Gbongué vient de soutenir avec brio une thèse intitulée  “Outils actuariels adaptés au pilotage technique des risques en Afrique subsaharienne francophone – Application aux régimes de retraite”.  

 

Les travaux de M. Gbongué portent sur le  pilotage technique des risques en Afrique subsaharienne francophone,  une notion souvent absente dans la pratique. En effet, dans cette zone, il est très facile de rencontrer des banques, compagnies d’assurance et institutions de retraite, menées leurs activités sans intégrer le risque[1] au cœur de leur gestion. Cette situation explique, a priori, l’absence des bases de données fiables pour des études quantitatives.

Aussi, cette  thèse, qui se veut complémentaire aux travaux de KAMEGA A[2]., s’intéresse à la conception des outils actuariels pertinents adaptés au pilotage technique des risques en Afrique subsaharienne francophone, qui peuvent êtres utilisés aussi bien par les gouvernements de cette zone que dans l’industrie des assurances et des banques.

Au regard du développement progressif des pays de la zone CIPRES[3],Kanga Florent Gbongué estime  que le générateur de scénarios économiques (GSE) est l’outil commun au pilotage technique des risques liés aux activités des États et de l’industrie des banques et des assurances.

Notons que le GSE est un outil capable de projeter les variables économiques et financières dans un système cohérent. Cette information riche permettra, par exemple, aux gouvernements de ces pays, d’élaborer leurs budgets, de mobiliser des ressources sur le marché financier local et de piloter techniquement la dette publique.

Dans le contexte de la conception du GSE, l’apport de cette thèse consiste à spécifier dans un premier temps des modèles mathématiques, adaptés au contexte de la zone CIPRES, couvrant un nombre important de variables économiques et financières. Dans un second temps, des méthodes de calibrage sont présentées dans le contexte d’absence de données (avis des experts) ou de présence des données (approches statistiques). Une attention particulière est accordée à l’extension du GSE dans l’optique de prendre en compte les besoins futurs des professionnels de la zone CIPRES.

Cette thèse accorde également une importance aux application du GSE dans le développement des pays de la zone CIPRES à travers l’apport de la courbe des taux dans l’analyse et la conduite de la politique monétaire, la prévision des grandeurs économiques et financières, l’estimation des probabilités de défaut implicites et des taux de recouvrement des États et des entreprises dans un contexte de notation en monnaie locale et d’application du dispositif Bâle II/III dans le courant de 2018.

Dans le cadre des régimes de retraite, ces outils actuariels sont utiles pour déterminer les paramètres de pilotage du régime, notamment l’évaluation « best estimate » des engagements du régime, le financement et la stratégie d’allocation des actifs.

 

 


Notes.

 

[1] Dans une perspective quantitative.

[2]Aymric Kamega a travaillé sur la modélisation des risques biométriques. Cette thèse vise à élargir le périmètre en abordant la quantification des risques économiques et financiers dans l’espoir de fournir une boite à outils complète à la zone CIPRES / CIMA.

[3] Conférence Interafricaine de la prévoyance sociale.