Au Zimbabwe, les recettes de l’Etat au premier semestre de 2017 sont excédentaires, dépassant ainsi l’objectif de revenus qui était fixé à 9,74%, a annoncé l’autorité zimbabwéenne des recettes (ZIMRA). En effet, les collectes nettes s’élèvent à 1.701 milliards de dollars contre 1.550 milliards de dollars collectés pendant la même période  de l’année dernière.

Cette performance sur les recouvrements s’explique selon ZIMRA, par les revenus sur les  taxes d’entreprises, les taxes sur la valeur ajoutée (TVA) sur les importations, les dividendes minières, les redevances, les intérêts sur les transferts d’argent et les autres taxes indirectes.

La présidente de la ZIMRA, Willia Bonyongwe, a expliqué que l’agence fiscale a intensifié sa lutte contre la corruption fiscale, soulignant que pendant cette période, la ligne téléphonique pour dénoncer les actes de corruption a reçu 394 plaintes, dont 218 ont fait l’objet d’une enquête complète. Selon elle, les enquêtes ont engendré environ 120 millions de dollars.

Dans la foulée, M.Bonyongwe a laissé entendre que le Zimbabwe pourrait facilement collecter 6 milliards de dollars de revenus chaque année si tout le monde était conforme fiscalement. L’objectif projeté des recettes du Zimbabwe pour l’année 2017 est de 3,4 milliards de dollars contre des dépenses de 3,7 milliards de dollars.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser