Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a relevé «une reprise progressive de la croissance, consécutive au dynamisme du secteur non pétrolier» au niveau de la sous-région.

Dans une note de conjoncture publiée, mercredi 13 juillet 2017, cette instance relève une légère remontée de la croissance économique avec un taux de +0,8% en termes réels, une atténuation des tensions inflationnistes avec un taux de +1,6% à fin décembre dernier.

Le CPM note aussi un recul du déficit du solde budgétaire, base engagements, hors dons, à -3,5% du produit intérieur brut (PIB), une amélioration des comptes extérieurs, avec un déficit du solde courant revenant à 7,9% du PIB, mais également une légère remontée du taux de couverture extérieure de la monnaie à 60,6%.

Au plan des réserves de change, le Comité a aussi noté leur reconstitution progressive, avant d’encourager la poursuite des efforts y ayant contribué, notamment la signature des accords d’aide pour le redressement économique avec le Fonds monétaire international (FMI).

Le CPM, fort de ces analyses et après examen des différents facteurs influençant la stabilité monétaire et financière en zone CEMAC, a décidé de réduire de 10% à 7% le taux de pénalité appliqué aux banques et aux Trésors publics, et de maintenir inchangés les autres principaux taux.