Ahmedbabad, capitale de l’Etat de Gujarat (Inde) en mai 2017. Le président Babacar Ndiaye (cinquième à partir de la gauche) lors de la cérémonie de remise du trophée portant son nom.

 

Babacar Ndiaye, le premier Sénégalais président de la Banque africaine de développement (BAD) de 1985 à 1995 est décédé, ce jeudi, très tôt le matin à l’hôpital Le Dantec des suites d’une maladie.   Disparu à l’âge de 82 ans, Babacar Ndiaye, originaire de Ndiayène Kad, dans le département de Nioro (Kaolack) sera inhumé durant le week-end.

Engagé pour la cause du continent jusqu’au bout, Babacar Ndiaye a été de tous les combats. Sous sa houlette, la Banque Africaine de Développement a franchi le palier de la triple A, passant au rang d’une institution multilatérale dotée d’une signature crédible et respectée. Généreux et désintéressé, Babacar Ndiaye a toujours répondu présent aux initiatives à caractère panafricain, accordant un conseil discret à ses successeurs.    C’est à juste titre, en reconnaissance d’une oeuvre gigantesque,  que les initiateurs du Trophée Africa road builders ont donné son nom à leur prix spécial.  Aussi bien à Lusaka en Zambie qu’à Ahmedabad en Inde, Babacar Ndiaye  a tenu à être présent à chacune des éditions de ce prix porté par notre confrère Barthélémy Kouamé et qui consacre les grands bâtisseurs africains. Baobab de la finance, Babacar fait certainement partie du cercle de ces hommes qui ont marqué l’Afrique.