Le gouvernement ivoirien vient de donner son aval pour un accord de prêt de 59,03 milliards FCFA, soit près de 90 millions d’euros, obtenu auprès de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) en vue du financement du projet de construction du terminal céréalier du Port Autonome d’Abidjan.

« Ce projet vise l’accroissement des capacités de manutention des marchandises du Port Autonome d’Abidjan (PAA) par la construction d’un nouveau terminal céréalier et d’une aire de stockage. Il permettra au PAA de faire face à l’accroissement des cargaisons de produits céréaliers et contribuera ainsi au développement économique de la Côte d’Ivoire et de la sous-région ouest africaine » détaille le communiqué du conseil des ministres.

Ce financement qui avait fait l’objet d’un premier accord en mars dernier est un prêt concessionnel avec un taux d’intérêt de 0,1% pour une maturité de 40 ans dont 10 ans de différé, et fait partie des grands projets d’infrastructures prévu par le Plan national de développement PND 2016-2020.

Sur le plan technique, le projet va consister en la construction d’un poste à quai pour les céréales pouvant accueillir des navires vraquiers de 13,5 m de tirant d’eau et de l’aménagement de 10 hectares de terrains pour la réalisation d’entrepôts offrant aux opérateurs des capacités de stockage en zone sous-douane, avec des équipements de manutention modernes et performants.