Afriland First Bank vient d’effectuer une opération de récupération des actifs de la First International Bank (Fibank SA) au cours d’une «Liquidation-Transfert » approuvée par les autorités financières pour un montant de 40 millions de Dollars.

La Fibank connait depuis 2015 une grave crise au point d’avoir été mise en dissolution forcée pour les actifs et passifs toxiques.

C’est ainsi que face à l’incapacité des actionnaires d’apporter les capitaux frais, ou encore moins d’ouvrir le capital social de cette banque « malade » à d’autres investisseurs, la Banque Centrale du Congo a mis en œuvre un schéma de crise qui a consisté d’une part, à un retrait de l’agrément accordé à FiBank, et d’autre part, à la vente à Afriland First International des actifs et passifs sains de la Banque dissoute.

Les clients de l’ex. Fibank seront directement orientés vers Afriland First International pour poursuivre avec leurs opérations, leurs droits étant garantis. Le personnel quant à lui sera également orienté vers le repreneur selon les modalités qu’il jugera utiles. Une opération qui permettra au plus grand groupe financier camerounais de renforcer a présence dans ce pays d’Afrique centrale.

Pour rappel, Afriland First Group est déjà présent dans 10 pays africains.

La FiBank quant à elle est une société anonyme, filiale de la holding gambienne Fib Groupe Limited devenue opérationnelle en mars 2009. Elle présente une part de marché de 2,77% .

Cette structure jusqu’à sa dissolution forcée entretenait 24.819 comptes ouverts au public et déployait un réseau commercial constitué des 14 agences.

Ce contenu pourrait également vous intéresser